Le CIPC accueille un nouveau membre international

Le CIPC est fier d’annoncer qu’un nouveau membre a adhéré à son réseau, soit l’IECRIMT, Instituto de Estudios Criminológicos Transdisciplinarios (l’Institut d’études criminologiques transdisciplinaires). Pour l’IECRIMT, il est extrêmement important de collaborer avec des instituts, des centres et des universités qui traitent des questions de criminologie et de sécurité. Dans ce sens, il est important de reconnaître la pertinence de l’échange d’informations, des réflexions et d’expériences entre nos deux entités qui permettront l’amélioration des pratiques et des politiques publiques dans le domaine de la prévention du crime, et de ce fait l’enrichissement du travail de chacun. 

À propos du Instituto d’Estudios Criminológicos Transdisciplinarios (IECRIMT) 

L’IECRIMT est spécialisé dans la prévention sociale de la violence et de la criminalité. Cet institut, fondé à Mexico en 2014, a été créé par des universitaires prestigieux ayant des années d’expérience dans le domaine, reconnaissant que les problèmes de sécurité, de violence et de criminalité sont clairement marqués par les caractéristiques structurelles des sociétés actuelles. 

Le CIPC a rencontré son réseau en France et en Belgique

Le CIPC était de retour en mission en Europe. Durant le mois de mai, la Directrice générale, Ann Champoux, a rencontré plusieurs membres, partenaires et nouveaux collaborateurs pour discuter sur des opportunités de collaboration en prévention de la criminalité. 

Rencontres avec la présidente du conseil d’administration du CIPC, l’UIC et l’ONDT

Mardi, le 17 mai, à Paris, le CIPC a rencontré la présidente du conseil d’administration Isabelle Lonvis-Rome afin d’échanger, entre autres, sur la programmation stratégique 2021-2023 du CIPC.  

En après-midi, le CIPC a rencontré Marie-Hélène Bonneau, Chef de la division de sécurité pour l’Union internationale des chemins de fer (UIC), et Fabrice Fussy, Chef de l’Observatoire National de la délinquance dans les transports (ONDT), dans l’objectif d’échanger et de collaborer pour l’organisation d’une conférence qui aura lieu à l’automne 2022.  

Rencontre avec la Direction des Relations Internationales de la mairie de Bordeaux

Mercredi, le 18 mai, la directrice générale et la présidente du conseil d’administration du CIPC se sont rendues à Bordeaux pour une rencontre au Tribunal judiciaire de Bordeaux dans l’objectif d’échanger avec des acteurs français sur les enjeux liés aux violences conjugales ainsi que sur l’Égalité entre les femmes et les hommes.  

 

Par la suite, Ann Champoux a rencontré Sophie Senghor, Directrice Adjointe du Cabinet du Président et la Direction des Relations Internationales de la mairie de Bordeaux. Cette rencontre fut l’occasion de présenter les activités en cours du CIPC, ainsi que des perspectives de collaboration à mettre en place à Bordeaux, autour de projets liés à la prévention de l’exploitation des femmes et à la sécurité urbaine.  

Rencontre avec la Délégation Générale du Québec à Paris

Vendredi, le 20 mai, le CIPC était de retour à Paris pour rencontrer Lisa-Marlène Ntibayindusha, Conseillère aux affaires politiques et à la coopération de la Délégation Générale du Québec à Paris. Une rencontre qui a porté sur les activités en cours du CIPC et de collaborations à venir notamment pour l’organisation d’une conférence internationale en automne 2022. 

Rencontres avec l’UITP et la Délégation générale du Québec à Bruxelles

Lundi, le 23 mai, une rencontre aux bureaux de l’UITP à Bruxelles, soit l’Union internationale des transports Publics, a eu lieu avec  Karine Sbirrazzuoli, codirectrice du département de connaissance & de l’innovation, et Mohamed Mezghani, secrétaire général, pour une réunion de travail portant sur la sûreté dans les transports.   

En après-midi, une discussion a eu lieu avec Stéphanie Franssen, Attachée affaires bilatérales & coopération de la Délégation générale du Québec à Bruxelles, pour faire une mise au point des projets internationaux et de collaborations à venir. 

Rencontre avec Bruxelles Prévention & Sécurité

Mardi, le 24 mai, le CIPC a été reçu pour une réunion de travail aux bureaux de Bruxelles Prévention & Sécurité pour rencontrer le Comité de Direction, incluant entre autres, la Directrice générale et Haut Fonctionnaire pour la région bruxelloises, Sophie Lavaux, et la Directrice de l’Observatoire bruxellois pour la Prévention et la Sécurité, Christine Rouffin.  

Rencontre avec l’Institut des hautes études du ministère de l’Intérieur (IHEMI)

Mercredi, le 25 mai, Ann Champoux et Fabrice Fussy, Chef de l’Observatoire National de la délinquance dans les transports, partenaire du CIPC, ont rencontré Éric Freysselinard, Haut fonctionnaire français, Directeur de l’Institut des hautes études du ministère de l’Intérieur (IHEMI), pour discuter des enjeux liés à l’insécurité dans les transports en France. 

Nous tenons à remercier tous nos collaborateurs pour leur accueil et ces échanges fructueux. 

La visite de la délégation des Carabiniers au CIPC

Dans le cadre de l’accord de coopération réciproque développé avec son partenaire, les Carabiniers du Chili, le CIPC a reçu la semaine dernière une délégation à Montréal afin d’échanger sur leurs approches pour construire une vision commune en matière de prévention de la criminalité en plus de différentes approches policières.  

Pendant la semaine, nous avons été ravis d’avoir accueilli M. Felipe Orellana Martínez, Consul général du Chili à Montréal, dans le cadre d’une séance d’échange sur les réalités policières au Québec et au Chili.  

De plus, le CIPC et les Carabiniers furent de passage à Nicolet pour rencontrer M. Pierre St-Antoine, Directeur général de l’École Nationale de Police du Québec, ainsi que des membres afin d’échanger sur les approches liées à la police de proximité, police communautaire et police de concentration.  

Nous avons également eu le plaisir d’avoir été accueillis par M. Fady Dagher, Directeur du Service de police de l’agglomération de Longueuil pour une rencontre et visite de terrain à Longueuil,  par M. Yann-Cédric Quéro, Chef de la Division des partenariats et de la diversité du Service de Police de la Ville de Montréal pour une réunion à Montréal, ainsi que par la Sûreté du Québec et le Service du renseignement criminel du Québec pour des réunions d’échanges. 

Puis, nous avons été accueillis par M. Mathieu Parenteau, Directeur Amérique et Antilles du Ministère des relations internationales et de la Francophonie du Québec pour une rencontre d’échanges Québec-Chili sur les thèmes de l’action internationale du Québec dans les Amériques et de la réalité policière au Québec. 

Enfin, nous tenons à remercier nos partenaires, les Carabiniers du Chili pour leur venue à Montréal; ce fut un plaisir de les avoir accueilli et accompagné dans l’objectif de développer des activités communes favorisant le développement de sociétés et de communautés plus inclusives et plus sûres. Nous remercions aussi tous les partenaires du CIPC ayant rendu possible ces visites et séances d’échange.  

Le CIPC participe à une rencontre du TAHub

Le CIPC a participé à la rencontre de janvier du Traffik Analysis Hub (TAHub), un réseau de 116 organisations à travers le monde, dont le CIPC, dont l’objectif est de contribuer à l’éradication de l’exploitation humaine de toute sorte. Cette rencontre a inclus une présentation de nouveaux indicateurs facilitant l’analyse des tendances actuelles en ce qui concerne le trafic humain. L’organisation américaine Polaris, dont le mandat est de lutter contre le trafic humain, y a aussi présenté un projet de collecte de données axées sur le milieu agricole américano-mexicain. Grâce à la mise en place d’une ligne téléphonique d’assistance, cet organisme a pu récolter des informations directement auprès des victimes, pour la plupart des travailleurs mexicains sans papiers, élargissant de ce fait leur rayonnement communautaire.

Une nouvelle stagiaire au CIPC

En janvier 2022, le CIPC a accueilli une nouvelle employée dans l’équipe : Eva Croci.

Eva, Stagiaire Assistante de recherche, complète présentement sa maîtrise en politiques publiques internationales à l’Université de Sherbrooke. Dans le cadre de ses études, elle réalise un travail dirigé sur le terrorisme d’extrême droite en Occident avec la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents, partenaire du CIPC. Elle détient de l’expérience en tant qu’auxiliaire de recherche à l’Université de Sherbrooke où elle a travaillé sur les questions relatives au terrorisme et à la cybercriminalité. Dans le cadre de son stage, elle travaillera notamment sur des mandats relatifs à la prévention des contenus glorifiant les armes à feu sur les médias sociaux.

Une nouvelle publication du RÉSAL

Le Réseau d’échange et de soutien aux actions locales (RÉSAL), coordonné par le CIPC, a publié son 12bulletin. Le bulletin se penche sur la sécurité dans et aux abords des structures d’hébergement d’urgence en posant la question : « Comment promouvoir une approche centrée sur la personne? ».

Cette publication dresse un portrait de la situation actuelle des hébergements d’urgence à Montréal, propose une réflexion sur cette notion complexe de sécurité dans le contexte des accueils d’urgence pour les personnes en situation d’itinérance, articule l’enjeu complexe de la cohabitation sociale, jette un regard sur d’autres enjeux propres aux personnes usagères des services, présente une approche à développer, explore les limites de la sécurité privée et met en contexte la situation avec la COVID-19 et les mesures sanitaires qui s’y relient.

Lire le bulletin

Publication d’un partenaire du CIPC

La Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violent (Chaire UNESCO-PREV) de l’Université de Sherbrooke, partenaire du CIPC, a publié ce mois-ci une étude exploratoire internationale intitulée « Améliorer l’évaluation en prévention de l’extrémisme violent, c’est l’affaire de tous ! ». Cette étude vise à documenter les expériences, les défis et les apprentissages des chercheuses, chercheurs, intervenantes et intervenants qui ont réalisé des évaluations de programmes et de pratiques en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent dans différents pays occidentaux. Elle est basée sur des entretiens semi-structurés auprès de chercheuses, de chercheurs, d’intervenantes et d’intervenants travaillant dans le domaine de la prévention de l’extrémisme violent réalisés par le CIPC et la Chaire UNESCO-PREV en Amérique du Nord et en Europe en début d’année 2020.

Lire l’étude : Améliorer l’évaluation en prévention de l’extrémisme violent, c’est l’affaire de tous !

Le CIPC participe à un congrès international sur la sécurité

Le CIPC a été invité par l’Union internationale des chemins de fer (UIC), partenaire du CIPC, à participer au 16ème UIC World Security Congress tenu en ligne le 9 décembre dernier. Le thème du congrès était l’organisation de la sécurité durant des événements majeurs et les sujets abordés ont inclus la coopération internationale durant des événements majeurs, des leçons apprises des membres de l’UIC et les menaces émergeantes dans la sécurité du transport.

L’intervention du CIPC a porté sur son expérience en matière de prévention de la violence résultant de la radicalisation dans un contexte de mobilité urbaine.

Le CIPC participe à un forum sur la prévention de la violence chez les jeunes

Le 7 décembre dernier, le CIPC a pris part à la première journée du forum Montréal sécuritaire pour les jeunes : dialogue sur l’intervention en prévention de la violence pour présenter un aperçu des différents chapitres ainsi que des faits saillants du « Rapport sur la violence commise et subie chez les jeunes de Montréal », une publication récente du CIPC. Cette rencontre de partenaires communautaires et institutionnels engagés dans la prévention avait comme objectifs de :

  • Dégager une compréhension commune du phénomène de la violence;
  • Aborder la question de la résilience des jeunes dans un contexte où le sentiment d’insécurité est important;
  • Prendre connaissance des données les plus à jour sur les facteurs de risques de la violence à Montréal;
  • Mettre en lumière les initiatives porteuses de prévention;
  • Favoriser la collaboration et le développement d’une vision intégrée entre les parties prenantes en prévention de la violence chez les jeunes;
  • Travailler collectivement autour de thématiques spécifiques en prévention de la violence et d’alimenter la réflexion municipale en matière de sécurité urbaine;
  • Contrer les phénomènes de violences commises et subies.

La rencontre était organisée par le Service de la diversité et de l’inclusion sociale (SDIS) de la Ville de Montréal en collaboration avec le Réseau d’échange et de soutien aux actions locales (RESAL), dont le CIPC est membre coordonnateur, et l’Institut du nouveau monde (INM).

Les autres présentations de cette première journée du forum ont inclus des interventions du Service de police de la ville de Montréal (SPVM), de L’Anonyme et de l’Institut universitaire Jeunes en difficulté (IUJD) du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, partenaires du CIPC.