Offre d’emploi : Assistant.e de recherche – Sécurité urbaine

Le CIPC est à la recherche d’un.e Assistant.e de recherche – Sécurité urbaine. Son rôle inclura de soutenir le travail du ou de la chargé.e de projets dans l’identification et l’examen de littérature scientifique, de littérature grise, de rapports, de documents de travail et de plans stratégiques, dans l’examen, la conception et la mise en oeuvre de projets de consultation et de participation citoyenne en lien avec la sécurité urbaine et la prévention de la violence et de la criminalité, le développement de pratiques innovantes en sécurité urbaine et de processus de participation et co-construction multi-acteurs et le développement de la base de connaissance des pratiques, des outils et des stratégies pour les membres du CIPC et ses partenaires. Cette personne sera appelée à faire la collecte et l’analyse de données, à rédiger des rapports et des études et à participer à l’organisation de colloques, de séminaires internationaux et d’autres évènements.

La date limite pour soumettre une candidature est le 24 juillet 2022. *Les applications sont maintenant fermés.

Pour voir l’offre complète : Assistant de recherche – Sécurité Urbaine

Offre d’emploi : Assistant.e de recherche – Sécurité urbaine

Le CIPC est à la recherche d’un.e Assistant.e de recherche – Sécurité urbaine. Son rôle inclura de soutenir le travail du ou de la chargé.e de projets dans l’identification et l’examen de littérature scientifique, de littérature grise, de rapports, de documents de travail et de plans stratégiques, dans l’examen, la conception et la mise en oeuvre de projets de consultation et de participation citoyenne en lien avec la sécurité urbaine et la prévention de la violence et de la criminalité, le développement de pratiques innovantes en sécurité urbaine et de processus de participation et co-construction multi-acteurs et le développement de la base de connaissance des pratiques, des outils et des stratégies pour les membres du CIPC et ses partenaires. Cette personne sera appelée à faire la collecte et l’analyse de données, à rédiger des rapports et des études et à participer à l’organisation de colloques, de séminaires internationaux et d’autres évènements.

La date limite pour soumettre une candidature est le 31 mai 2022. *Les applications sont maintenant fermés.

Pour voir l’offre complète : Assistant(e) de recherche – Sécurité urbaine

Une nouvelle stagiaire au CIPC

En janvier 2022, le CIPC a accueilli une nouvelle employée dans l’équipe : Eva Croci.

Eva, Stagiaire Assistante de recherche, complète présentement sa maîtrise en politiques publiques internationales à l’Université de Sherbrooke. Dans le cadre de ses études, elle réalise un travail dirigé sur le terrorisme d’extrême droite en Occident avec la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents, partenaire du CIPC. Elle détient de l’expérience en tant qu’auxiliaire de recherche à l’Université de Sherbrooke où elle a travaillé sur les questions relatives au terrorisme et à la cybercriminalité. Dans le cadre de son stage, elle travaillera notamment sur des mandats relatifs à la prévention des contenus glorifiant les armes à feu sur les médias sociaux.

Un nouveau stagiaire au CIPC

En début janvier, le CIPC a accueilli un nouveau membre dans l’équipe : Mavrick Langlois.

Mavrick, Stagiaire Assistant de recherche, est présentement en troisième et dernière année du baccalauréat en criminologie à l’Université de Montréal, profil Analyse. Il détient de l’expérience en tant qu’auxiliaire de recherche auprès de chercheurs du Centre international de criminologie comparée et travaille également à temps partiel comme assistant à la gestion des dossiers à la Société de criminologie du Québec. Dans le cadre de son stage, il travaillera notamment sur la prévention de la violence en milieu scolaire. Bienvenue Mavrick!

Publication d’un partenaire du CIPC

La Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violent (Chaire UNESCO-PREV) de l’Université de Sherbrooke, partenaire du CIPC, a publié ce mois-ci une étude exploratoire internationale intitulée « Améliorer l’évaluation en prévention de l’extrémisme violent, c’est l’affaire de tous ! ». Cette étude vise à documenter les expériences, les défis et les apprentissages des chercheuses, chercheurs, intervenantes et intervenants qui ont réalisé des évaluations de programmes et de pratiques en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent dans différents pays occidentaux. Elle est basée sur des entretiens semi-structurés auprès de chercheuses, de chercheurs, d’intervenantes et d’intervenants travaillant dans le domaine de la prévention de l’extrémisme violent réalisés par le CIPC et la Chaire UNESCO-PREV en Amérique du Nord et en Europe en début d’année 2020.

Lire l’étude : Améliorer l’évaluation en prévention de l’extrémisme violent, c’est l’affaire de tous !

Une nouvelle employée au CIPC

Ce dernier mois, le CIPC a accueilli une nouvelle employée : Janny Montinat.

Janny, assistante de recherche, est titulaire d’une maitrise en droit international et politique internationale de l’Université du Québec à Montréal. Par le biais de nombreux projets sur lesquels elle a travaillé, elle détient de l’expérience en coopération multilatérale, en droits numériques et en protection de données personnelles en Afrique. De plus, elle s’intéresse particulièrement à la mobilisation citoyenne, à l’analyse des politiques publiques et aux enjeux liés à la mobilité humaine. Bienvenue dans l’équipe!

De nouvelles publications du CIPC

Le CIPC a publié dernièrement plusieurs rapports qui traitent de la violence commise et subie chez les jeunes dans la Ville de Montréal. Plus précisément, trois rapports sont maintenant accessibles :

1) Analyse APS (Arrimage Problèmes-Services) : prévention de la violence commise et subie chez les jeunes usagers du parc François-Perrault (Quartier Saint-Michel)

L’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension a mandaté le CIPC pour élaborer une analyse des causes identifiées et des facteurs de protection existants autour de la violence commise et subie chez les jeunes usagers du parc François-Perrault à Montréal. L’objectif de ce rapport est de présenter et d’analyser les enjeux en matière de ce type de violence et comment la prévenir.

2) Rapport sur la violence commise et subie chez les jeunes de Montréal

Ce rapport du CIPC, mandaté par la Ville de Montréal dans le cadre des activités du Laboratoire en sécurité urbaine, présente un aperçu général de la sécurité urbaine en vue de la violence commise et subie chez les jeunes sur l’ensemble du territoire de l’île de Montréal.

3) Portrait de la violence commise et subie chez les jeunes de l’arrondissement de Montréal-Nord : enjeux, pistes de solutions et recommandations

L’arrondissement de Montréal-Nord a mandaté le CIPC et l’équipe d’experts en sociologie Mariam Hassaoui de l’Université TÉLUQ et Victor Armony de l’UQAM pour réaliser un diagnostic de sécurité urbaine de la violence commise et subie chez les jeunes de 12 à 25 ans de Montréal-Nord comprenant un portrait désagrégé (approche ADS+ et territorialisée) de l’environnement (physique, socioéconomique et socio-sanitaire) dans lequel évoluent les jeunes, de la criminalité et des violences qu’ils commettent et subissent ainsi que des ressources disponibles sur le territoire.

Consulter la liste complète des rapports thématiques publiés par le CIPC

Le CIPC participe à un forum sur la prévention de la violence chez les jeunes

Le 7 décembre dernier, le CIPC a pris part à la première journée du forum Montréal sécuritaire pour les jeunes : dialogue sur l’intervention en prévention de la violence pour présenter un aperçu des différents chapitres ainsi que des faits saillants du « Rapport sur la violence commise et subie chez les jeunes de Montréal », une publication récente du CIPC. Cette rencontre de partenaires communautaires et institutionnels engagés dans la prévention avait comme objectifs de :

  • Dégager une compréhension commune du phénomène de la violence;
  • Aborder la question de la résilience des jeunes dans un contexte où le sentiment d’insécurité est important;
  • Prendre connaissance des données les plus à jour sur les facteurs de risques de la violence à Montréal;
  • Mettre en lumière les initiatives porteuses de prévention;
  • Favoriser la collaboration et le développement d’une vision intégrée entre les parties prenantes en prévention de la violence chez les jeunes;
  • Travailler collectivement autour de thématiques spécifiques en prévention de la violence et d’alimenter la réflexion municipale en matière de sécurité urbaine;
  • Contrer les phénomènes de violences commises et subies.

La rencontre était organisée par le Service de la diversité et de l’inclusion sociale (SDIS) de la Ville de Montréal en collaboration avec le Réseau d’échange et de soutien aux actions locales (RESAL), dont le CIPC est membre coordonnateur, et l’Institut du nouveau monde (INM).

Les autres présentations de cette première journée du forum ont inclus des interventions du Service de police de la ville de Montréal (SPVM), de L’Anonyme et de l’Institut universitaire Jeunes en difficulté (IUJD) du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, partenaires du CIPC.

Une nouvelle employée se joint à l’équipe

En début du mois de décembre, nous avons accueilli au CIPC une nouvelle employée : Claude Pilon.

Claude, Analyste, est titulaire d’une maîtrise en science politique de l’Université du Québec à Montréal et détient de l’expérience en recherche en matière de gouvernance. Elle s’intéresse particulièrement aux enjeux liant le genre et la participation citoyenne, aux approches et théories critiques du dveloppement ainsi qu’à la résilience urbaine et collective.

Offre d’emploi : Assistant.e de recherche

Le CIPC est à la recherche d’un.e Assitant.e de recherche. Son rôle inclura de soutenir le travail du ou de la chargé.e de projets dans l’identification et l’examen de littérature scientifique, de littérature grise, de rapports, de documents de travail et de plans stratégiques, dans l’examen, l’analyse et la description des actualités et des évènements relatifs à la prévention de la criminalité et de la radicalisation menant à la violence dans le monde et dans le développement de la base de connaissance du CIPC. Cette personne sera appelée à faire la collecte et l’analyse de données, à rédiger des rapports et des études et à participer à l’organisation de colloques, de séminaires internationaux et d’autres évènements.

La date limite pour soumettre une candidature est le 30 novembre 2021. Applications fermées.