Le CIPC participe à la rencontre d’automne de coordination du PNI

Le 13 décembre, le CIPC a participé à la réunion de coordination d’automne 2022 du Réseau du Programme des Nations Unies pour la Prévention du Crime et la Justice Pénale (PNI) dans le cadre de son rôle au sein de la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale (CCPCJ) de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC).

La réunion a entre autres permis aux membres du réseau de présenter leurs activités récentes et en cours, de revenir sur la « Déclaration de Kyoto visant à faire progresser la prévention de la criminalité, la justice pénale et l’état de droit » et de discuter de la présence du PNI à la 32e session de la CCPCJ qui aura lieu en 2023.

 Le CIPC en France pour sa 7e conférence internationale

Du 4 au 6 octobre 2022 a eu lieu la 7e conférence internationale sur l’observation, l’analyse et la prévention de l’insécurité, organisée par le Centre international pour la prévention de la criminalité, en collaboration avec le Ministère chargé des Transports de France, l’Union internationale des transports publics, l’Union internationale des chemins de fer, Safe.brussels, l’Union des Transports Publics et Ferroviaires, l’Institut des hautes études du ministère de l’Intérieur, le gouvernement du Québec ainsi que le gouvernement du Canada. La conférence s’est tenue aux locaux de l’Union internationale des chemins de fer à Paris. 

Pour cette 7e édition, le thème de la conférence portait sur : La sûreté des mobilités. 

Afin de souligner le début de cette 7e édition de conférence internationale, un cocktail d’ouverture a pris place à la résidence de l’ambassadeur du Canada à Paris. Notre partenaire, l’ambassade du Canada en France, ainsi qu’Amy Baker, Cheffe de mission adjointe, ont cordialement accueilli partenaires et conférenciers à cette soirée d’ouverture, permettant une première rencontre entre les acteurs de cette conférence. 

L’évènement se présentait sous forme de sessions plénières, ateliers et visites guidées de différents sites. La conférence a rassemblé de nombreux acteurs du monde entier (près d’une dizaine de nationalités étaient représentées parmi plus d’une cinquantaine d’intervenants) concernés par l’observation, l’analyse et les bonnes pratiques liées à l’amélioration de la sûreté dans les mobilités : acteurs politiques, chercheurs, représentants des opérateurs de transport, des ONG et du monde de l’entrepreneuriat social ont pris part à l’évènement. 

Près de 180 participants ont suivi la conférence, provenant de 138 sociétés différentes et représentant plus de 20 pays de 4 continents.  

Le CIPC tient à remercier le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada pour son soutien financier dans la réalisation cette conférence. Afin de les représenter nous avons eu la chance de recevoir Omar Alghabra, Ministre des Transports du Canada par vidéo-conférence et Michelle Boisvert déléguée générale du Québec à Paris, en personne. 

La plénière d’ouverture de la conférence a démarré avec une intervention du CIPC. Michelle Côté, directrice de la recherche et Florilène Cornier, analyste et chargée de projets, ont introduit la conférence en présentant le cadre conceptuel de celle-ci autour des enjeux actuels de sûreté des mobilités pouvant être présents à l’international. Elles ont préparé le terrain pour les experts en partageant les différentes expertises de l’organisme sur le sujet ainsi que l’importance d’une analyse différenciée de ces enjeux de sûreté d’un pays à l’autre. 

Au cours de ces deux jours de conférences, des ateliers étaient consacrés à des phénomènes spécifiques, tels que la lutte contre les fraudes, le harcèlement dans les transports, la prévention contre la menace terroriste et gestion de crise, l’analyse de la criminalité dans les transports et les agressions aux personnels. Ces sujets, parmi tant d’autres, ont été abordés par différents représentants d’opérateurs de transports pour évoquer ces problématiques essentielles en matière de sûreté et comment les prévenir.  

Des discussions autour de meilleurs outils pour mesurer, analyser et étudier le phénomène, des exemples de solides voies et de plateformes pour le transfert de connaissances, des présentations d’approches de la criminalité et de la sûreté spécifiques à la mobilité, des évaluations et la diffusion efficaces des meilleures pratiques, ont d’ailleurs fait partie de ces échanges. 

Les participants ont également eu la chance de choisir parmi cinq visites et/ou démonstrations différentes afin d’approfondir leurs connaissances pratiques : 

  • Deux démonstrations de l’équipe cynophile, cyno-détection et la cyno-attaque par la Société nationale des chemins de fer français est l’entreprise ferroviaire publique française (SNCF). 
  • Une démonstration sur les techniques d’intervention par la SNCF. 
  • Une formation offerte par la Régie autonome des transports parisiens (RATP) sur la sensibilisation aux victimes de harcèlement. Présentation du projet Stand UP et de la méthode des 5D afin d’apprendre à réagir en toute sécurité lors d’une situation de harcèlement dans un lieu public, en tant que victime ou témoin.  
  • Visite organisée par la RATP des dispositifs sûreté et du PC sûreté à la station de métro Gare de Lyon. Elle a permis aux experts du milieu de découvrir les modalités de fonctionnement des interventions de sûreté.  
  • Présentation d’un autobus de recueil social par la RATP. Elle a permis la découverte d’un dispositif de prévention original pour aller à la rencontre des personnes sans-abris et lutter contre l’exclusion sociale, et d’assurer la sûreté de ses transports.   

Étant déjà à sa 7e édition de conférence internationale, celle-ci est véritablement devenue un point de rencontre incontournable en ce qui concerne l’observation de la criminalité et l’analyse criminelle. 

Il est à noter que des actes du colloque seront bientôt disponibles en ligne. 

Pour toutes questions ou demandes, veuillez écrire à info@cipc-icpc.org.  

Séminaire Police-Population organisé en collaboration avec Espoir 18 à Paris

Lors des 11 et 12 octobre, un séminaire portant l’amélioration du dialogue police-population a eu lieu à Paris, fruit d’une collaboration entre le CIPC et l’association parisienne Espoir 18. Ce séminaire avait pour objectif de présenter des initiatives performantes entreprises à l’international sur ce type de dialogue, par le biais de tables rondes, auprès d’un public universitaire, de policiers et d’acteurs de la société civile.   

Depuis 2019, le CIPC et Espoir 18 travaillent en étroite collaboration dans le cadre d’un projet portant sur l’amélioration du dialogue police-population, avec une attention particulière pour le jeune public et les groupes minoritaires dans leur rapport à l’institution policière. Ce partenariat s’inscrit donc dans une réflexion autour de pistes d’amélioration de ce type de dialogue, de documentation sur les expériences et pratiques innovantes à l’échelle internationale et de la favorisation de transfert de connaissances. 

Cette année, plusieurs activités ont été réalisées dans le cadre de cette collaboration : une revue de bonnes pratiques internationales a été coécrite, le CIPC a accueilli l’équipe d’Espoir 18 à Montréal dans le cadre de sa tournée théâtrale en Amérique du Nord, et ce séminaire qui a eu lieu au mois d’octobre. 

Le séminaire comprenait entre autres:  

  • La présentation de la revue de pratique “Améliorer le dialogue police-population : Une introduction aux enjeux et pratiques internationales”  produite par le CIPC et Espoir 18, avec le soutien de la Open Society Foundations; 
  • La présentation d’initiatives performantes nationales (en France) et internationales en plus de temps d’échanges autour de tables rondes ;  
  • La projection-débat autour dun documentaire réalisé par les jeunes d’Espoir 18 sur le contrôle au faciès ; 
  • Des témoignages de jeunes, de familles et de policiers sur les rapports police-population ;
  • Une soirée-débat portant sur des pistes de solutions pour améliorer le dialogue police-population et un futur plan d’action à mettre en place. 

Pour la poursuite des activités de cette collaboration, l’élaboration d’un plan d’action à partir des échanges et enseignements du séminaire sera produite pour la période de 2023 à 2025. 

25ième Assemblée générale annuelle des membres du CIPC

À l’occasion de sa présence en France dans le cadre de la 7e conférence internationale sur l’observation, l’analyse et la prévention de l’insécurité, le CIPC a tenu son Assemblée générale annuelle des membres à Paris le 4 octobre 2022.

La Directrice générale y a présenté les faits saillants de la dernière année du CIPC, les nouveaux rapports publiés, les nouvelles de son réseau et la participation et l’organisation d’événements internationaux. La réunion fut également l’occasion de présenter les actions futures de l’organisation en fonction des orientations stratégiques pour les prochaines années. 

Chantal Bernier a été nommée membre honoraire du CIPC en reconnaissance à son dévouement au Centre en tant que présidente de 2010 à 2018 et sa précieuse contribution au domaine de la prévention du crime.

L’assemblée a entre autres procédé à une mise au point des états financiers et annuels du CIPC de l’année 2021 et à la présentation de la nouvelle présidente du conseil d’administration, Frédérique Porterie.

Pour voir le Conseil d’administration actuel : https://cipc-icpc.org/le-conseil-dadministration/. 

Lancement de la 7e conférence internationale du CIPC

7IÈME CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR L’OBSERVATION, L’ANALYSE ET LA PRÉVENTION DE L’INSÉCURITÉ : LA SÛRETÉ DES MOBILITÉS 

Paris, 4 octobre 2022 – le CIPC, en collaboration avec le Ministère chargé des Transports de France, l’Union internationale des transports publics, l’Union internationale des chemins de fer, Safe.brussels, l’Union des Transports Publics et Ferroviaires, l’Institut des hautes études du ministère de l’Intérieur, le gouvernement du Québec ainsi que le gouvernement du Canada annonce l’ouverture de la 7e conférence internationale sur l’observation, l’analyse et la prévention de l’insécurité, le 5 et 6 octobre 2022, aux locaux de l’Union Internationale des Chemins de fer (16, rue Jean-Rey, Paris).

Dans le cadre de la série des conférences internationales sur l’observation de la criminalité et l’analyse criminelle organisées par le Centre international pour la prévention de la criminalité depuis 2007, la 7e édition portera sur le thème de la sûreté des mobilités.

L’événement prévoit accueillir 200 participants incluant près d’une cinquantaine de conférenciers internationaux. Ces experts et praticiens partageront leurs connaissances ainsi que leurs initiatives et bonnes pratiques en matière de prévention de l’insécurité dans les mobilités.

La conférence abordera divers niveaux d’analyse : des tendances mondiales en matière de sûreté des mobilités, des stratégies nationales et locales des gouvernements en prévention, des expériences de travail des institutions et associations communautaires, des nouvelles approches de recherche, ainsi que des ateliers touchant des aspects spécifiques et pratiques dans ce domaine.

Elle visera à offrir un espace d’échanges entre les experts de la sûreté dans les mobilités afin d’identifier des pistes d’innovation, d’actions, de transfert de connaissances et de recherche appliquée ainsi que des opportunités de partenariat entre les acteurs clés de ces domaines.

Date et lieu de la conférence : 5 et 6 octobre 2022, locaux de L’Union internationale des chemins de fer, 16, rue Jean-Rey, Paris.

Le programme de la conférence est disponible sur : https://cipc-icpc.org/conference-2022/

 

Sources

Vanessa Reggio
Directrice des communications et des relations publiques
vreggio@cipc-icpc.org

Le CIPC a rencontré son réseau en France et en Belgique

Le CIPC était de retour en mission en Europe. Durant le mois de mai, la Directrice générale, Ann Champoux, a rencontré plusieurs membres, partenaires et nouveaux collaborateurs pour discuter sur des opportunités de collaboration en prévention de la criminalité. 

Rencontres avec la présidente du conseil d’administration du CIPC, l’UIC et l’ONDT

Mardi, le 17 mai, à Paris, le CIPC a rencontré la présidente du conseil d’administration Isabelle Lonvis-Rome afin d’échanger, entre autres, sur la programmation stratégique 2021-2023 du CIPC.  

En après-midi, le CIPC a rencontré Marie-Hélène Bonneau, Chef de la division de sécurité pour l’Union internationale des chemins de fer (UIC), et Fabrice Fussy, Chef de l’Observatoire National de la délinquance dans les transports (ONDT), dans l’objectif d’échanger et de collaborer pour l’organisation d’une conférence qui aura lieu à l’automne 2022.  

Rencontre avec la Direction des Relations Internationales de la mairie de Bordeaux

Mercredi, le 18 mai, la directrice générale et la présidente du conseil d’administration du CIPC se sont rendues à Bordeaux pour une rencontre au Tribunal judiciaire de Bordeaux dans l’objectif d’échanger avec des acteurs français sur les enjeux liés aux violences conjugales ainsi que sur l’Égalité entre les femmes et les hommes.  

 

Par la suite, Ann Champoux a rencontré Sophie Senghor, Directrice Adjointe du Cabinet du Président et la Direction des Relations Internationales de la mairie de Bordeaux. Cette rencontre fut l’occasion de présenter les activités en cours du CIPC, ainsi que des perspectives de collaboration à mettre en place à Bordeaux, autour de projets liés à la prévention de l’exploitation des femmes et à la sécurité urbaine.  

Rencontre avec la Délégation Générale du Québec à Paris

Vendredi, le 20 mai, le CIPC était de retour à Paris pour rencontrer Lisa-Marlène Ntibayindusha, Conseillère aux affaires politiques et à la coopération de la Délégation Générale du Québec à Paris. Une rencontre qui a porté sur les activités en cours du CIPC et de collaborations à venir notamment pour l’organisation d’une conférence internationale en automne 2022. 

Rencontres avec l’UITP et la Délégation générale du Québec à Bruxelles

Lundi, le 23 mai, une rencontre aux bureaux de l’UITP à Bruxelles, soit l’Union internationale des transports Publics, a eu lieu avec  Karine Sbirrazzuoli, codirectrice du département de connaissance & de l’innovation, et Mohamed Mezghani, secrétaire général, pour une réunion de travail portant sur la sûreté dans les transports.   

En après-midi, une discussion a eu lieu avec Stéphanie Franssen, Attachée affaires bilatérales & coopération de la Délégation générale du Québec à Bruxelles, pour faire une mise au point des projets internationaux et de collaborations à venir. 

Rencontre avec Bruxelles Prévention & Sécurité

Mardi, le 24 mai, le CIPC a été reçu pour une réunion de travail aux bureaux de Bruxelles Prévention & Sécurité pour rencontrer le Comité de Direction, incluant entre autres, la Directrice générale et Haut Fonctionnaire pour la région bruxelloises, Sophie Lavaux, et la Directrice de l’Observatoire bruxellois pour la Prévention et la Sécurité, Christine Rouffin.  

Rencontre avec l’Institut des hautes études du ministère de l’Intérieur (IHEMI)

Mercredi, le 25 mai, Ann Champoux et Fabrice Fussy, Chef de l’Observatoire National de la délinquance dans les transports, partenaire du CIPC, ont rencontré Éric Freysselinard, Haut fonctionnaire français, Directeur de l’Institut des hautes études du ministère de l’Intérieur (IHEMI), pour discuter des enjeux liés à l’insécurité dans les transports en France. 

Nous tenons à remercier tous nos collaborateurs pour leur accueil et ces échanges fructueux. 

Le CIPC participe à une rencontre de coordination du PNI

Le 27 mai, le CIPC a participé à la deuxième rencontre de coordination de l’année du Réseau du Programme des Nations Unies pour la Prévention du Crime et la Justice Pénale (PNI) dans le cadre de son rôle au sein de la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale (CCPCJ) de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC). 

La réunion a entre autres permis aux membres du réseau de présenter leurs activités récentes et en cours, de revenir sur la « Déclaration de Kyoto visant à faire progresser la prévention de la criminalité, la justice pénale et l’état de droit » et de faire un retour au sujet de la 31e session de la CCPCJ qui a eu lieu du 16 au 20 mai à Vienne. 

Le CIPC participe à une rencontre du TAHub

Le CIPC a participé à la rencontre de janvier du Traffik Analysis Hub (TAHub), un réseau de 116 organisations à travers le monde, dont le CIPC, dont l’objectif est de contribuer à l’éradication de l’exploitation humaine de toute sorte. Cette rencontre a inclus une présentation de nouveaux indicateurs facilitant l’analyse des tendances actuelles en ce qui concerne le trafic humain. L’organisation américaine Polaris, dont le mandat est de lutter contre le trafic humain, y a aussi présenté un projet de collecte de données axées sur le milieu agricole américano-mexicain. Grâce à la mise en place d’une ligne téléphonique d’assistance, cet organisme a pu récolter des informations directement auprès des victimes, pour la plupart des travailleurs mexicains sans papiers, élargissant de ce fait leur rayonnement communautaire.

Le CIPC participe à une rencontre du PNI

Le 11 janvier, le CIPC a participé à la première rencontre de coordination de l’année du Réseau du Programme des Nations Unies pour la Prévention du Crime et la Justice Pénale (PNI) dans le cadre de son rôle au sein de la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale (CCPCJ) de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC).

La réunion a entre autres permis aux membres du réseau de présenter leurs activités récentes et en cours, de revenir sur la « Déclaration de Kyoto visant à faire progresser la prévention de la criminalité, la justice pénale et l’état de droit » et d’échanger au sujet de la prochaine session de la CCPCJ qui aura lieu au printemps et de l’implication de chacun des membres par des activités.

Le CIPC participe à un congrès international sur la sécurité

Le CIPC a été invité par l’Union internationale des chemins de fer (UIC), partenaire du CIPC, à participer au 16ème UIC World Security Congress tenu en ligne le 9 décembre dernier. Le thème du congrès était l’organisation de la sécurité durant des événements majeurs et les sujets abordés ont inclus la coopération internationale durant des événements majeurs, des leçons apprises des membres de l’UIC et les menaces émergeantes dans la sécurité du transport.

L’intervention du CIPC a porté sur son expérience en matière de prévention de la violence résultant de la radicalisation dans un contexte de mobilité urbaine.