Un nouvel assistant de recherche se joint à l’équipe

En septembre 2022, le CIPC a accueilli un nouvel employé dans l’équipe : Faïz Youssouf. 

Faïz, assistant de recherche, est titulaire d’une maitrise en droit en matière de lutte contre l’insécurité au sein de l’Université d’Aix -en-Provence avec spécialisation en criminologie. Avant d’intégrer l’équipe, il a travaillé en tant que juriste au sein du cabinets d’avocat Allegrini-Spiteri, l’association d’aide aux victimes par la réparation et l’entraide (AVRE) et au tribunal de Grande Instance de Marseille. Il s’intéresse tout particulièrement au travail mettant une emphase sur le volet judiciaire mais encore à la délinquance sexuelle qui sont au cœur de son mémoire.   

Bienvenue dans l’équipe!  

Une nouvelle employée se joint à l’équipe du CIPC

En septembre 2022, le CIPC a accueilli une nouvelle employée dans l’équipe : Melina Spiga. 

Melina, analyste et chargée de projet, est titulaire d’une maîtrise pluridisciplinaire en sociologie urbaine et politiques urbaines comparées, de Sciences po Paris, et avec 6 ans d’expérience en gestion de projet et en recherche appliquée. Avant d’intégrer l’équipe, elle a occupé le poste de chargée d’études à Paris, à Kisio, sur les sujets de transports urbains, d’impact environnemental et d’analyse des habitudes de mobilité. Elle s’intéresse particulièrement à des sujets tels que le  diagnostic territorial, la mobilité urbaine, les inégalités de genre dans les villes, l’accès aux services urbains, l’élaboration de politiques publiques et des projets urbains visant à résorber les inégalités. 

Bienvenue dans l’équipe!  

Une nouvelle assistante de recherche se joint à l’équipe

En septembre 2022, le CIPC a accueilli une nouvelle employée dans l’équipe : Charline Stiefvater. 

Charline, assistante de recherche, est titulaire d’une maîtrise en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Avant d’intégrer l’équipe, elle a principalement travaillé sur des projets de recherches liés aux droits des peuples autochtones dans un contexte canadien. Elle s’intéresse particulièrement aux questions entourant la souveraineté autochtone, aux enjeux de la communauté LGBTQ+ et à l’interaction entre les mouvements sociaux et les institutions.    

Bienvenue dans l’équipe!  

Rencontre au CIPC de l’Adjoint au Maire délégué de la Ville de Bordeaux

Le 9 septembre 2022, nous avons eu le plaisir d’avoir accueilli à nos bureaux au centre-ville de Montréal, M. Amine Smihi, Adjoint au Maire de Bordeaux délégué à la tranquillité publique, la sécurité et la prévention et M. Louis Audet Gosselin, Directeur scientifique et stratégique du Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV). La rencontre a été dédiée à présenter les organismes, de discuter autour des enjeux et préoccupations actuels de la Ville de Bordeaux en matière de sécurité urbaine, de la prévention de la criminalité et de la gouvernance de la sécurité, de même que d’échanger sur des perspectives de collaboration. 

Nous tenons à remercier M. Smihi pour sa venue à Montréal; ce fut un plaisir de l’avoir accueilli à nos bureaux. Nous remercions également M. Gosselin du CPRMV pour sa participation à cette rencontre bien fructueuse. 

Un consultant stratégique rejoint l’équipe du CIPC

Nous sommes très heureux d’avoir accueilli cette année un nouveau membre dans l’équipe: Oscar Figueroa.  

Oscar, consultant stratégique en Amérique latine, est titulaire d’une maitrise en analyse et prévention du crime, à l’université Miguel Hernandez (Espagne), et a suivi une formation dans le domaine de la police au sein de la gendarmerie française, du centre d’excellence pour la police de l’ONU à Vicenza (Italie) et de l’université de Californie à Long Beach. Avant de rejoindre à l’équipe, il était colonel retraité des Carabineros du Chili et cartographe. Il a plus de 20 ans d’expérience dans la mise en œuvre de systèmes d’information géographique pour la prévention de la criminalité et l’analyse criminelle. Il occupa également le rôle de chef du département d’analyse criminelle des Carbineros et préfet de la préfecture de l’Ouest à Santiago du Chili. 

Bienvenue dans l’équipe! 

Glorification des armes à feu sur les médias sociaux et pratiques de prévention : un état des lieux

Dans le cadre de l’évaluation des politiques publiques en matière de gang de rue et d’armes à feu, puis afin de mieux agir en amont pour lutter contre la criminalité, le ministère de la Sécurité publique a mandaté le Centre international pour la prévention de la criminalité afin de faire état des connaissances liées à la glorification des armes à feu sur les réseaux sociaux.  

Conséquemment, le présent rapport consiste en une recension des écrits divisée en deux axes : 

  1. La compréhension du phénomène de la présence et de la glorification des armes à feu sur les réseaux sociaux; 
  2. L’identification des meilleures pratiques préventives (mises en place dans les médias et sur les réseaux sociaux) afin de contrer la violence armée. 

L’objectif principal de ce rapport est d’identifier les meilleures façons de rejoindre les jeunes sur les réseaux sociaux afin de débanaliser la violence par arme à feu et de sensibiliser les jeunes aux enjeux qui s’y rattache.  

Lire le rapport

Revue de pratiques – Les politiques en matière de police de proximité

Dans le cadre de la révision de la politique de police communautaire instaurée au Québec en 2000, le Centre international pour la prévention de la criminalité fut mandaté par le ministère de la Sécurité publique du Québec de produire une revue de la littérature internationale sur l’évolution des politiques publiques en matière de police de proximité, et à mettre en lumière certaines pratiques innovantes ayant cours en Europe ainsi qu’au Québec. Tout en apposant un regard critique sur leur mise en œuvre, les processus entourant les réformes sont documentés et analysés à l’aide la littérature scientifique et des publications ou rapports gouvernementaux. De plus, une attention particulière est portée sur la question des partenariats, en tant que composante centrale de l’approche communautaire.  

L’objectif principal de ce rapport est de fournir un état des connaissances sur l’implantation des politiques publiques relatives à la mise en œuvre d’une police de proximité.  

Lire le rapport

Le CIPC accueille un nouveau membre international

Le CIPC est fier d’annoncer qu’un nouveau membre a adhéré à son réseau, soit l’IECRIMT, Instituto de Estudios Criminológicos Transdisciplinarios (l’Institut d’études criminologiques transdisciplinaires). Pour l’IECRIMT, il est extrêmement important de collaborer avec des instituts, des centres et des universités qui traitent des questions de criminologie et de sécurité. Dans ce sens, il est important de reconnaître la pertinence de l’échange d’informations, des réflexions et d’expériences entre nos deux entités qui permettront l’amélioration des pratiques et des politiques publiques dans le domaine de la prévention du crime, et de ce fait l’enrichissement du travail de chacun. 

À propos du Instituto d’Estudios Criminológicos Transdisciplinarios (IECRIMT) 

L’IECRIMT est spécialisé dans la prévention sociale de la violence et de la criminalité. Cet institut, fondé à Mexico en 2014, a été créé par des universitaires prestigieux ayant des années d’expérience dans le domaine, reconnaissant que les problèmes de sécurité, de violence et de criminalité sont clairement marqués par les caractéristiques structurelles des sociétés actuelles. 

La visite de la directrice de projets spéciaux de la CJGM au CIPC

Le 25 juillet 2022, le CIPC a reçu, dans ses bureaux au Centre-ville de Montréal, Mme Arij Riahi, directrice de projets spéciaux de la Clinique juridique du Grand Montréal (CJGM), pour discuter des enjeux d’insécurité qui touchent l’arrondissement de Montréal-Nord. La rencontre fait partie d’une recherche débutée cet été par le CIPC, qui vise à cartographier les services offerts dans le nord-est de l’Île de Montréal – les arrondissements de Montréal-Nord, Rivières-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Saint-Léonard et Villeray–Saint-Michel-Parc-Extension – en matière de prévention des violences armées. Entre autres, nous avons discuté de la place des jeunes dans l’arrondissement, des enjeux apparus depuis la pandémie et des pistes de solutions sur plusieurs sujets liés à la violence armée. 

Nous voulons remercier Mme Riahi pour avoir participé à la rencontre.   

Offre d’emploi : Analyste et chargé.e de projets – Sécurité urbaine

Le CIPC est à la recherche d’un.e Analyste et chargé.e de projets – Sécurité Urbaine. Son rôle inclura de prendre en charge l’élaboration, la mise en œuvre, et la coordination de divers projets en sécurité urbaine, assurer la supervision de l’équipe dédiée au projet; prendre en charge la conception et la mise en œuvre de projets de consultation et de participation citoyenne en lien avec la sécurité urbaine et la prévention de la violence et de la criminalité, contribuer au développement de pratiques innovantes en sécurité urbaine et de processus de participation et co-construction multi-acteurs, participer proactivement au développement de l’organisation par le développement de nouveaux partenariats, par la rédaction de proposition de projets et par sa présence sur les médias sociaux et lors d’évènements liés à ses projets et d’autres tâches connexes.

La date limite pour soumettre une candidature est le 19 août 2022.

*Les applications sont maintenant fermés. 

Pour voir l’offre complète : Analyste et chargé.e de projets – Sécurité Urbaine