Un portrait local de sécurité présenté à l’arrondissement de Montréal-Nord

À la fin de l’année 2020, le CIPC, en collaboration avec les sociologues Mariam Hassaoui (TELUQ) et Victor Armony (UQAM), a débuté l’élaboration d’un portrait local de sécurité consacré à la violence commise et subie chez les jeunes au sein de l’arrondissement de Montréal-Nord. Ce portrait devait identifier plus précisément les besoins des jeunes de 12 à 25 ans de Montréal-Nord et soutenir, en 2021, un appel de projets concertés pouvant agir sur les déterminants de la violence chez les jeunes :

  • Violence dans les relations intimes et sexuelles;
  • Violence physique, verbales et psychologique;
  • Sentiment d’appartenance et confiance dans les figures d’autorité.

Ces éléments ont été analysés dans quatre espaces de vie : privé, scolaire, public externe et public interne et tiennent compte du genre des auteur.e.s présumé.e.s et des victimes.

Le portait a été présenté au mois de juin à différentes instances :

  1. Au comité de direction de l’Arrondissement;
  2. Aux élus de l’Arrondissement;
  3. Au comité de pilotage de la démarche.

En dressant un état des lieux de la criminalité et de la violence commise et subie chez les jeunes, ce portrait permettra de jeter les bases d’une action concertée.

Nouvelle publication d’un partenaire du CIPC

La Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violent (Chaire UNESCO-PREV), Université de Sherbrooke, partenaire du CIPC, a récemment publié un rapport intitulé « Les intervenants et l’évaluation en prévention de l’extrémisme violent : entre contraintes et opportunités ». Ce rapport s’inscrit dans le contexte des actions menées au sein du projet PREV-IMPACT de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent et s’appuie sur des données collectées par le Centre international de prévention de la criminalité (CIPC) lors d’une étude antérieure (Madriaza, Ponsot & Marion, 2017) ainsi que sur un groupe de discussion organisé à Ottawa en mars 2019.

Lire le rapport : Les intervenants et l’évaluation en prévention de l’extrémisme violent : entre contraintes et opportunités 

Participation du CIPC à la Semaine internationale de l’innovation pénitentiaire

Le 24 juin dernier, le CIPC a participé à distance à la Semaine internationale de l’innovation pénitentiaire organisée au Chili par notre partenaire le réseau Coinserta. Le CIPC y a présenté sa recherche-action développée en 2016 pour prévenir l’extrémisme violent dans le système français de libération conditionnelle dans une présentation intitulée « Développer une réponse d’intervention et de prévention de la radicalisation menant à la violence au sein du système de probation en France ». L’objectif fut de proposer un outil de prévention de la radicalisation notamment en milieu carcéral qui pourrait être adapté aux besoins des communautés autochtones en contexte chilien.

Le CIPC participe à la Semaine internationale de l’innovation pénitencière

Le 24 juin, le CIPC participera à la Semaine internationale de l’innovation pénitencière organisée par le réseau Coinserta qui promeut l’innovation dans l’écosystème pénitencier. De 10h45 à 11h15 HAE, le CIPC, qui fait partie de ce réseau, donnera une présentation sur la prévention de la radicalisation de la violence en libération conditionnelle. Parmi les autres participants il y a l’Université de Birmingham, le Centre d’initiatives de réincertion (CIRE) du Département de la Justice de Catalogne, l’Université de Barcelone, le Service correctionnel norvégien, la Gendarmerie du Chili, l’Université de Belfastet l’Université de Glasgow.

L’événement sera diffusé en ligne avec Zoom. Vous pouvez vous y inscrire ici.

Le CIPC a organisé un groupe de discussion d’acteurs locaux de Saint-Laurent

Dans le cadre de l’élaboration d’un diagnostic local de sécurité, le CIPC a rencontré des acteurs communautaires et institutionnels travaillant dans l’arrondissement de Saint-Laurent.

Ce groupe de discussion avait pour but de mieux contextualiser les réalités locales et d’identifier des acteurs plus à risques ainsi que des problématiques émergentes qui ne seraient pas forcément ressorties des analyses documentaires ou statistiques. Interroger les acteurs locaux nous permet d’avoir une vision plus juste des enjeux de criminalités locaux.

Le diagnostic local de sécurité sera terminé au mois de juin 2021.

Participation du CIPC à un webinaire sur la place des jeunes dans la ville

Le Réseau d’échange et de soutien aux actions locales (RÉSAL), auquel le CIPC est membre, a offert un webinaire portant sur « La place des jeunes dans la ville : Savoirs et culture comme facteurs de protection » le 4 février dernier.

Le RÉSAL a ouvert un espace de parole afin de mettre en lumière différents projets liés aux savoirs et à la culture ayant un impact positif sur la vie des jeunes montréalais, en ce qui a trait à la prévention de la violence.

Les panélistes invités furent Lucie Caillère, Directrice générale du Projet Harmonie, Kémy St-Éloy, Coordonnateur de milieu, Prévention Pointe-de-l’Île, Katrina Journeau, Directrice générale et cofondatrice de chez Prima Danse, et Karine Lavoie, Directrice générale de chez Cirque Hors Piste.

Pour en apprendre davantage sur leurs projets présentés, veuillez consulter la page suivante : https://www.resal-mtl.com/savoirs-et-culture

Deuxième panel de discussion en ligne du RÉSAL sur la place des jeunes dans la ville

Le Réseau d’échanges et de soutien aux actions locales (RÉSAL), auquel le CIPC fait partie, vous invite à son deuxième panel de discussion en ligne portant sur la place des jeunes dans la ville, et plus précisément sur comment les savoirs et la culture peuvent agir comme facteurs de protection auprès d’eux.

Le RÉSAL souhaite offrir un espace de parole afin de mettre en lumière différentes initiatives et projets liés aux savoirs et à la culture ayant un impact positif sur la vie des jeunes montréalais, en termes de prévention de la violence.

Les quatre panélistes suivants feront partie de la conversation :

Les questions suivantes seront notamment abordées :

  • Qu’est-ce qui vous a amené à définir votre projet pour répondre au besoin des jeunes et à quel besoin répond-il ?
  • De quelle manière ce projet a-t-il crée un espace pour les jeunes dans la ville ?
  • Quels facteurs de succès ont été observés quant au partage harmonieux dans l’espace public ?

Informations à retenir :
Date : Jeudi 4 février 2021, de 13h30 à 15h
Inscription : en ligne (https://www.eventbrite.ca/e/billets-la-place-des-jeunes-dans-la-ville-136637834441

Ce webinaire est ouvert à tous et à toutes, et s’adresse particulièrement à ceux et à celles œuvrant auprès des jeunes.

Le nombre d’inscriptions étant limité : premier arrivé, premier servi ! Au plaisir de vous y retrouver !

*Veuillez noter que la discussion aura lieu en français.

Le CIPC suit une formation ADS+

Le CIPC a suivi une formation en Analyse différenciée selon les sexes intersectionnelle (ADS+), sous le thème de la prévention de la violence et de la sécurité urbaine. Cette formation, ayant une approche transversale de lutte contre les discriminations, a été offerte par Relais-femmes, en collaboration avec la Ville de Montréal.

Plus précisément, elle avait comme objectifs de :

  • Comprendre l’impact des stéréotypes et des discriminations systémiques dans la vie des personnes ;
  • Se donner une compréhension partagée de l’analyse différenciée selon les sexes et intersectionnelle (ADS+) ;
  • Et de s’initier à des applications concrètes de l’ADS+ à la Ville de Montréal

En résumé, elle offrait une meilleure compréhension d’utilisation d’outils efficaces et nécessaires pour intégrer l'ADS+ à chaque étape du cycle de projets : données plus précises, portrait plus juste des besoins des groupes sociaux marginalisés, communication et événements plus inclusifs, évaluations d’impact plus complètes, etc.

Panel de discussion en ligne du RÉSAL sur la place des jeunes dans la ville

Le Réseau d'échanges et de soutien aux actions locales (RÉSAL), dont le CIPC est membre, est fier d'annoncer la tenue de son troisième colloque annuel axé sur la place des jeunes dans la ville.

Cette année, en raison des mesures de distanciation sociales, le RÉSAL vous propose une nouvelle formule de trois webinaires qui donneront lieu à un colloque en présentiel au printemps 2021, si la situation le permet. Ces webinaires ont pour objectif de nourrir des discussions entre acteurs clés de prévention de la violence à Montréal, sur les thématiques suivantes :

  1. Sports, arts et loisirs
  2. Savoirs et culture
  3. Emploi et habitation

Le RÉSAL vous invite donc à son premier panel de discussion en ligne portant sur la place des jeunes dans la ville, et plus précisément sur comment les sports, arts et les loisirs peuvent agir comme facteurs de protection auprès d’eux.

Nous souhaitons offrir un espace de parole afin de mettre en lumière différents projets sportifs, artistiques et liés aux loisirs ayant un impact positif sur la vie des jeunes montréalais.

Les trois panélistes suivants auront donc l’occasion de présenter leur projet :

Les questions suivantes seront notamment abordées :

  • Qu’est-ce qui vous a amené à définir votre projet pour répondre au besoin des jeunes et à quel besoin répond-il ?
  • De quelle manière ce projet a-t-il créé un espace pour les jeunes dans la ville ?
  • Quels facteurs de succès ont été observés quant au partage harmonieux dans l’espace public ?

Informations à retenir :
Date : Jeudi 5 novembre 2020, de 13h30 à 15h
Inscription : en ligne (https://www.eventbrite.ca/e/billets-la-place-des-jeunes-dans-la-ville-125275487355)

Le nombre d’inscriptions est limité : premier arrivé, premier servi !

*Veuillez noter que la discussion aura lieu en français.