Nouveau guide – DataJam contre l’exploitation : Manuel de la personne participante

Dans le cadre du DataJam contre l’exploitation 2021, le premier concours d’innovation en ligne au Canada pour lutter contre la traite des personnes, un manuel pour les participants a été développé et publié. Financé par le gouvernement du Canada, le concours été réalisé en partenariat avec le CIPC, la Fundación Pasos Libres, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) et IBM.

Ce manuel est une version adaptée et traduite, en collaboration avec la Fundación Pasos Libres, le CIPC et l’UNODC, d’une première version publiée à l’origine par la Fundación Pasos Libres, avec le soutien d’IBM Corporate Social Responsability, dans le cadre du matériel de formation du DataJam Pasos Libres Online 2020, le premier concours international du genre contre la traite des êtres humains.

Le DataJam contre l’exploitation, s’étant déroulé en mai 2021, avait comme objectif de développer des solutions technologiques pour identifier et lutter contre la traite des êtres humains au Canada, en particulier chez les jeunes, les communautés autochtones et la communauté LGBTQI+. L’évènement visait également à sensibiliser le public à la question de la traite des êtres humains, à améliorer les capacités techniques et matérielles des participants et à renforcer la collaboration entre secteurs interdisciplinaires. Dans le manuel, trois modules explicatifs offrent au lecteur une introduction à la traite des personnes au Canada et aux enjeux connexes, un survol de l’importance des données dans la lutte contre ce crime et des études de cas.

Le module 1, Introduction à la traite humaine, porte sur les formes d’exploitation, les facteurs de risques et les méthodes de recrutement et de contrôle. Il présente aussi brièvement les différentes législations visant à lutter contre la traite des personnes.

Le module 2, Données et traite humaine, explore l’importance des données dans le domaine de la lutte contre la traite des personnes. Il présente quelques exemples d’industries clés et de données probantes ainsi que certaines considérations relatives à la sécurité et à la protection des données.

Le dernier module, Études de cas / Exemples de réussite, porte sur trois organisations et initiatives faisant usage du pouvoir des données et de la collaboration pour prévenir et lutter contre la traite des personnes.

Télécharger : DataJam contre l’exploitation : Manuel de la Personne Participante

Série de webinaires sur la prévention et l’analyse du crime

Le CIPC fait partie des organisateurs d’une série de webinaires cette année visant à approfondir la conversation internationale sur la prévention et l’analyse du crime. Les autres organisateurs sont le département de sécurité publique de l’Organisation des États Américains, The International Association of Crime Analysts et la Faculté de droit de l’Université Alberto Hurtado. Dans l’édition la plus récente, au mois de juin, qui portait sur la prévention et l’analyse de la criminalité dans les zones urbaines d’Amérique latine, des panélistes variés ont échangé à propos de leurs apprentissages et innovations aux niveaux local et communautaire en termes de prévention du crime. Ils ont discuté de l’utilisation de l’information, de l’analyse criminologique et des décisions clés dans les interventions en sécurité, en criminalité et en violence. De plus, une importance a été accordé aux problématiques des groupes et territoires vulnérables.

Participation du CIPC à la Semaine internationale de l’innovation pénitentiaire

Le 24 juin dernier, le CIPC a participé à distance à la Semaine internationale de l’innovation pénitentiaire organisée au Chili par notre partenaire le réseau Coinserta. Le CIPC y a présenté sa recherche-action développée en 2016 pour prévenir l’extrémisme violent dans le système français de libération conditionnelle dans une présentation intitulée « Développer une réponse d’intervention et de prévention de la radicalisation menant à la violence au sein du système de probation en France ». L’objectif fut de proposer un outil de prévention de la radicalisation notamment en milieu carcéral qui pourrait être adapté aux besoins des communautés autochtones en contexte chilien.

Le TIJ célèbre son 10ème anniversaire

Le 13 juin dernier, l’Institut de la justice de Thailande (TIJ) a célébré son 10ème anniversaire. Le CIPC est fier d’avoir collaboré avec le TIJ, une institution qui mène dans les domaines de la justice criminelle, de la réintégration, et l’État de droit en Thailande depuis 10 ans et qui est un collègue du Programme des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale (PNI).

« Il est important pour nous de reconnaître le travail de cette institution de recherche de renommée qui promeut une communauté de justice qui favorise les principes de droits humains et l’État de droit. La grande implication des membres du TIJ a conduit cet institut à devenir un acteur clé des stratégies de prévention du crime et de justice pénale à l’échelle mondiale. En favorisant d’importants partenariats, il a réussi à faire évoluer et à innover des tendances émergentes en matière de prévention du crime et de justice pénale. Nous savons que le TIJ continuera à remplir sa mission pendant de nombreuses années encore. » – Ann Champoux, Directrice générale du CIPC

Pour plus d’information, voir la publication du TIJ : Growing Bright.

Le CIPC invité à une discussion sur la sécurité urbaine

Le 8 juin dernier, le CIPC a été invité par le Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus) et le Réseau municipal canadien en prévention de la criminalité (RMCPC) à participer à une discussion ouverte sur la sécurité urbaine. Les points de discussion principaux furent à propos des défis de chacunes des organisations présentes en lien avec la pandémie COVID-19, leurs projets en cours et leurs évènements à venir.

Parmi les invités étaient présents l’Office des Nations Unies contre les drogues et le crime (ONUDC) et le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-HABITAT), également membres du CIPC.

Le CIPC se joint au Traffik Analysis Hub

Le CIPC a récemment été invité à se joindre au Traffik Analysis Hub (TA Hub), un programme global de prévention de la traite des personnes. Le Hub est le produit d’un effort commun de la part de différents secteurs et industries, de gouvernements et de partenaires d’ONGs, tous engagés à partager données et connaissances pour avancer la lutte contre la traite des personnes.

Le 28 mai dernier, le CIPC a participé à l’appel mensuel des analystes aux côtés de représentants de plusieurs partenaires du TA Hub. À cette réunion, de nouvelles fonctionnalités de la plateforme ont été présentées et certains défis pratiques ainsi que leurs solutions possibles ont été discutés.

Le dévoilement des gagnants du DataJam contre l’exploitation

Vendredi le 4 juin, les gagnants de la compétition d’innovation technologique DataJam contre l’exploitation, rassemblant 75 participants de 16 nationalités, ont été révélés. L’équipe gagnante, Buyer Resist de Vancouver, a créé une application web qui aide à tracer des traffiquants en comparant le texte d’annonces de plusieurs agences d’escortes. Les lauréats reçevront une somme d’argent et se mériteront d’intégrer le programme d’incubateur IBM (IBM Incubator Program) afin de faciliter le développement de leur solution. Ils seront aussi invités à participer au DataJam Pasos Libres 2021 qui se tiendra plus tard dans l’année au niveau mondial et verront leur projet promu sur les canaux de communication de tous les coorganisateurs.

L’équipe Team Scotiabank AMA de Toronto, composée de 5 membres informaticiens de la Banque Scotia pour les modèles et analyses de lutte contre le blanchiment d’argent (AML), s’est mérité la deuxième place et la troisième place est allée à l’équipe CDL Team de Montréal affiliée à l’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila). Cet événement soulignait la clôture officielle de la compétition.

Le CIPC participe à une réunion du PNI

Le CIPC a participé à une réunion du réseau du Programme des Nations Unies pour la prévention du crime et de la justice pénale (PNI) pour la coordination du printemps 2021. Cette discussion a été l’occasion d’échanger sur le 14e Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale et sur la 30esession de la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale.

Parmi les membres du PNI, nous retrouvons le Naif Arab University for Security Sciences (NAUSS), l’Institut africain des Nations Unies pour la prévention du Crime et le Traitement des Délinquants (UNAFRI), l’Australian Institute of Criminology (AIC) et l’Instituto Latinoamericano de las Naciones Unidas para la Prevención del Delito y el Tratamiento del Delincuente (ILANUD), également membres du CIPC.

Le CIPC participe à la Semaine internationale de l’innovation pénitencière

Le 24 juin, le CIPC participera à la Semaine internationale de l’innovation pénitencière organisée par le réseau Coinserta qui promeut l’innovation dans l’écosystème pénitencier. De 10h45 à 11h15 HAE, le CIPC, qui fait partie de ce réseau, donnera une présentation sur la prévention de la radicalisation de la violence en libération conditionnelle. Parmi les autres participants il y a l’Université de Birmingham, le Centre d’initiatives de réincertion (CIRE) du Département de la Justice de Catalogne, l’Université de Barcelone, le Service correctionnel norvégien, la Gendarmerie du Chili, l’Université de Belfastet l’Université de Glasgow.

L’événement sera diffusé en ligne avec Zoom. Vous pouvez vous y inscrire ici.

Le CIPC présente le « DataJam contre l’exploitation » comme moyen de prévention de la traite humaine

Ce 21 mai dernier, dans le cadre de l’évènement The Cybersecurity Revolution 2021 (SECREV) hébergé par SERENE-RISCle CIPC a participé à une conférence sur la cybersécurité aux côtés de la Fundación Pasos Libres. LDataJam contre l’exploitation 2021 y a été présenté comme moyen de prévention, une innovation technologique, contre la traite des êtres humains. 

SECREV est un évènement gratuit annuel en ligne qui vise à permettre un échange d’information international sur la cybersécurité. 

La conférence est disponible sur YouTube.